Centre de design automobile

Localisation

L’idée de créer un centre de design automobile provient du fruit d’une réflexion de l’Université de Mons cherchant à se démarquer des autres universités en offrant une formation inédite en Belgique. Ce type de formation existe uniquement dans des écoles privées et élitistes en France ou encore en Suisse. Cette nouvelle faculté permet de faire rentrer le design automobile au sein de son université. Elle ouvre ainsi le champ des possibles à propos des questions de la mobilité du futur. Le projet a pour but de réinvestir un endroit rotule disposant d’une visibilité importante qu’est l’entrée de ville côté gare, là où passent la plupart des personnes voulant se rendre à Mons. Ceci afin de marquer l’entrée de ville par un projet phare et d’offrir des espaces plus qualitatifs au quartier existant. En effet celui-ci était un ancien garage automobile à l’abandon disposant d’un ensemble d’entrepôts.

 

Afin de répondre au mieux à la pression démographique et donc à la demande qui en suit, on retrouve, en plus de la faculté de design, des logements qualitatifs disposant d’un ensemble de services bénéfiques au quartier. Ces logements proposés sont participatifs et intergénérationnels avec des espaces communautaires tels que de grands cuisines communes, salons communs et des ateliers intergénérationnels. Ceci pour que les gens puisses se rencontrer, échanger, à la manière d’un petit village, où les gens se connaissent et s’entraident tout ceci afin de retisser du lien. C’est pourquoi on retrouve une crèche dans le bas du quartier.

 

La volumétrie générale des ensembles de logements se rattache au contexte existant en ne venant pas imposer une architecture monumentale dans un tissu bâti n’excédant pas le R+3. Cette volumétrie progressive permet de venir graduellement vers le bâtiment de la faculté de design automobile. Cette gradation permet également de créer des terrasses et des perspectives sur le paysage environnant. Ce paysage comprend un ruisseau qui est longé par le Ravel ainsi qu’une vue imprenable sur le beffroi de la ville de Mons.

En complément des différentes fonctions, on trouve un restaurant accolé à la faculté via une paroi vitrée donnant directement au niveau le plus bas, sur les ateliers afin de briser les frontières avec les institutions et de provoquer des futures vocations. Le public pouvant  de cette manière, suivre l’évolution des automobiles, allant de la maquette clay sculptée à la main jusqu’à la maquette 1/1 finale et roulante.

En effet, le terrain ayant une forte différence de niveau d’environ 6 mètres, il a été pensé d’inclure le bâtiment de la faculté dans le talus et d’y placer à cet endroit les ateliers de carrosserie, de peinture, de mécanique etc. Il a donc fallut jouer avec les niveaux et les volumétries des différents bâtiments afin d’obtenir un maximum d’espaces de rencontres et de socialisation tout en dégageant des vues sur le panorama environnant.

 

En ce sens le bâtiment de la faculté est une réinterprétation du dynamisme de l’automobile, à la manière d’un aileron de Formule 1, celui-ci vient trancher le ciel par ses arêtes vives créant par endroit soit des terrasses soit des casquettes cadrant des vues sur le centre-ville historique et le cours d’eau jouxtant le projet. Pour ce bâtiment, le matériau utilisé principalement est l’acier inoxydable pour le bardage extérieur, rappelant le côté brute des première voitures de courses.

En plus de l’acier, le bâtiment de design se compose également de béton, afin entre autres de rester dans l’esprit brut de l’acier inox et de retenir les terres des 6 mètres de dénivelé. Ce matériau se retrouve dans les immeubles à appartements d’apparence froide, il vient contraster avec le cœur en bois plus chaud qui encadre les terrasses. Ces dernières servent par la même occasion de casquettes en été afin d’éviter les potentielles surchauffes.

 

Tous les rez-de-chaussées des logements sont principalement destinés à la communauté et au public. C’est pourquoi ils sont largement vitrés et rythmés par un bardage en bois vertical ajouré. Le bois permet de redonner cet aspect plus chaud, plus cocoon. Il permet également, de par le rythme du bardage d’intimiser certains lieux qui le nécessitent tout en animant l’espace public par les jeux de lumière que le bardage apporte soit le jour avec le soleil soit la nuit avec les lumières des bâtiments.

Mons, Belgique

Typologie

Centre de Design Automobile, Crèche, Restaurants, Logements