Centre de recherche nautique

Localisation

Le parti pris de ce projet est de renforcer l’attractivité de la marina et du centre-ville de Dundee. Ceci en revalorisant son passé à l’identité nautique industrielle via la création entre autres de connexions entre le cœur historique de la ville au nord et son port au sud.  En effet, la ville a pour volonté de donner un nouveau sens à ses anciens sites industriels défavorisés en les transformant en espaces à l’image plus positive ou l’architecture peut s’y développer sans contrainte à l’image des Bassins à Flot de Bordeaux. 

De plus, la ville est un des pôles universitaires de l’Écosse, elle possède une dynamique étudiante importante et recherche en ce sens à créer de nouvelles formations liées au passé nautique et industrielle de la ville. C’est pourquoi il a été décidé d’y implanter un centre de recherche nautique au cœur de la marina qui est par la même occasion l’entrée de la ville, profitant donc d’une visibilité importante.

 

Pour cibler au mieux les points faibles du site et ses qualités, un diagnostic a été réalisé en collaboration avec la Faculté d’Architecture de Dundee. Celui-ci a mis en évidence le fait qu’il existe une scission franche entre le bord de mer et la ville historique, scission accentuée par une ligne de chemin de fer et une route qui viennent couper les deux quartiers aussi bien physiquement que visuellement, il n’existe aucune porosité entre les deux sites. En lien avec cette fracture, le rapport à l’eau est peu optimisé et le piéton est relayé au second plan.

 

Suite à ce diagnostic du territoire il a été mis en avant l’importance d’établir un master plan répondant à tous les éléments précédemment cités et de se concentrer sur une zone précise de la marina, où vient se placer un nouveau bâtiment public permettant de recréer le lien avec l’eau et le passé des anciennes industries nautiques.

Cette zone accueille le centre de recherche, placé à un endroit rotule du projet, à la liaison de deux trames majeures. La première est la trame bleue horizontale, représentée par la marina, l’ancien port industriel de la ville devenu port de plaisance et la seconde, la trame verte verticale représentée par un parc urbain prenant place sur un ancien chancre et menant au cœur de la ville historique.

Ces deux axes viennent recréer des perspectives et des connexions entre le nord et le sud de la ville autrefois isolés l’un de l’autre. De plus, ceux-ci ont défini la volumétrie du bâtiment se composant de deux ailes principales, l’une longeant la marina, au ras de l’eau et l’autre pointant en direction du centre historique et allant rechercher la trame végétale.

 

Le centre de recherche nautique se compose d’un musée en son socle, entièrement vitré, permettant de garder une porosité sur la marina et de ne pas venir entraver les perspectives sur la mer comme c’était le cas auparavant avec les anciens bâtiments industriels qui bloquaient le front de mer. Celui-ci, à la manière d’un phare qui éclaire dans la brume écossaise, guide le piéton le long de la marina et l’emmène à se balader, à redécouvrir ce site délaissé en le rendant de nouveau attractif.

Les autres étages accueillent des bureaux de recherches, des salles de réunion, ainsi que deux restaurants panoramiques, permettant d’ouvrir les perspectives en prenant de la hauteur et d’admirer aussi bien la mer que la marina réaménagée en un véritable port de plaisance où il fait bon naviguer. C’est pourquoi des murs rideaux sont placés côté mer et côté latéral on retrouve un jeu de fenestrages permettant d’animer la façade de par les fenêtres faisant résonnance avec les plaques d’acier inoxydable. Ces différents jeux permettent au bâtiment de venir se fondre dans les teintes du paysage et refléter celui-ci afin de limiter l’impact visuel et d’offrir une légèreté au bâtiment. Légèreté renforcée par son socle de verre qui donne l’impression que les étages sont en apesanteur.

Dundee, Ecosse

Typologie

Centre de Recherche Nautique